Groupes  >  NISHTIMAN

NISHTIMAN

image nishtiman-francois-mallet-hd.png

Hussein Zahawy : Daf, Dohol, Bendir Donya Kamali : Chant Ertan Tekin : Zorna,Balaban, Duduck Saman Samimi : Kamanché Milad Mohammadi : Tar Robin Vassy : Percussions

 

Le Kurdistan existe, les musiciens du groupe Nishtiman le prouvent. Portés par une généreuse allégresse, ils célèbrent en musique l’unité, dans toute sa diversité, des Kurdes d’Irak, d’Iran et de Turquie. Seule manque à ce projet la participation des Kurdes de Syrie, que le contexte de la guerre n’a pas permis.

Si l’on entend souvent parler du peuple kurde au travers de l’actualité géopolitique, l’absence d’un état qui le fédère rend très peu visible sa culture. Ils seraient pourtant quelque quarante millions, dispersés entre 4 états et une importante diaspora après que le démantèlement de l’Empire ottoman ait fait voler en éclats leur rêve de nation. Opprimés depuis près d’un siècle, les kurdes se doivent également de lutter pour préserver leur identité culturelle.

Nishtiman, qui signifie « patrie », est donc un projet inédit qui a pour vocation de révéler toute la singularité de la musique, de la langue et de la culture du peuple kurde. Une aventure musicale pionnière et audacieuse, alors que les lois de la politique, les habitudes imposées par l’histoire et la routine des circuits culturels ont toujours séparé les Kurdes.

Les musiciens de Nishtiman font soudain surgir cette culture dans l’arène des musiques du monde, dans une vision à la fois contemporaine et enracinée. Ensemble, ils font entendre une musique qui n’est évidemment plus celle des villages, mais a conservé cette âme radieuse et combative ayant traversé tant de siècles. A l’image de leur dernier album intitulé Kobane, du nom de cette ville-symbole de la frontière syro-turque, cette musique ressemble à un nouvel envol, au-dessus du fracas des armes.