Nos Actions  >  Festival Parfums de Musiques  >  Edition 2007 Festival Parfums ...

Edition 2007 Festival Parfums de Musiques

image visuelparfumsdemusiques.jpg

« Consacrer chaque année une série de quatre concerts à la diversité infinie des traditions musicales de notre planète tient certainement et très heureusement du défi impossible à relever. Pour trouver un repère dans ce labyrinthe merveilleux d’expressions culturelles liées à l’histoire, aux mouvements, à l’évolution des peuples et de leurs civilisations, chaque édition suit un fil d’Ariane d’ordre géographique ou esthétique. Ainsi, après avoir parcouru trop rapidement la route de la migration gitane, le bassin méditerranéen, le continent sud-américain ou l’Afrique sub-saharienne, cette cinquième édition s’est donnée pour thème l’Orient-Extrême.
Au delà de la notion géographique d’Extrême-Orient, dont on laisse aux spécialistes le soin de définir les contours précis, ce thème fait plutôt référence à cet Orient lointain, dont les seules frontières sont celles de notre imaginaire. La région visitée cette année doit toutefois sa cohérence culturelle à la forte influence exercée par l’Empire du Milieu sur ses pays voisins. En témoignent les nombreuses parentés dans les familles d’instruments utilisés, même si la tradition musicale mongole est certainement celle qui se démarque le plus des autres dans son approche instrumentale mais surtout vocale, avec la pratique du chant diphonique dont Enkhjargal s’est fait l’ambassadeur en Europe.

Un autre point commun à toutes ces musiques tient dans le fait qu’elles restent largement méconnues et très peu diffusées dans notre pays, ce dont on peut s’étonner compte tenu de la présence importante de populations d’origine asiatique. Il est vrai que, contrairement à d’autres traditions musicales, celles-ci restent plus difficilement solubles dans la variété internationale et ont généralement échappé aux assemblages souvent réducteurs de la world music. Ce qui ne veut pas dire qu’elles n’évoluent pas. Comme tout patrimoine culturel immatériel, elles représentent une matière vivante en mouvement constant, mais ses métamorphoses - se jouant dans un espace qui nous est moins familier - nous sont également moins perceptibles. Loin des marchandages de la world music, l’expérience menée par la chanteuse viêtnamienne Huong Thanh et le guitariste de jazz Nguyên Lê nous montre à quel point les métissages musicaux peuvent être dynamiques et créatifs lorsqu’ils sont basés sur une connaissance réciproque et un respect des langages mis en commun.
Parallèlement aux concerts de musique mongole et viêtnamienne, centrés sur la présence de la voix et du chant, les concerts consacrés au Japon et à la Chine nous mettront en présence de formes plus instrumentales, que l’on peut assimiler dans leur pays respectifs à des musiques de chambre traditionnelle. Taizan Kawamura et son ensemble représentent le style sankyoku qui s’est développé à la fin du XIXème siècle pour devenir aujourd’hui emblématique des traditions musicales japonaises. Quant à l’ ensemble Soie et Bambou, il a choisi pour nom la traduction littérale du style de musique qu’il interprète, le sizhuyue étant une musique chinoise ancestrale pratiquée à l’ origine dans les maisons de thé.
Tout au long de cette programmation, nous souhaitons vous inviter à dépasser le premier abord parfois déroutant de ces musiques, pour aller à la rencontre des richesses sonores d’un Orient-Extrême qu’il nous reste à mieux connaître ou découvrir.»

Dim 03 Juin :

17h00

TAIZAN KAWAMURA - SANKYOKU ENSEMBLE

image kabuwara.jpg

Tarifs : Entrée libre une fois le prix d'entrée à la Roseraie acquitté

Dim 10 Juin :

17h00

HUONG THANH TRIO

image thanh-huong-08-by-thomas-dorn.jpg

Tarifs : Entrée libre une fois le prix d'entrée à la Roseraie acquitté (3€/1,5€)

Dim 17 Juin :

17h00

ENSEMBLE SOIE ET BAMBOU

image lailonhan2-300dpi.jpg

Tarifs : Entrée libre une fois le prix d'entrée à la Roseraie acquitté

Dim 24 Juin :

17h00

ENKHJARGAL

image enkjargal300dpi.jpg

Tarifs : Entrée libre une fois le prix d'entrée à la Roseraie acquitté